Manifeste pour un musée des histoires coloniales

Nous pourrions nous « réjouir » d’avoir vu apparaître dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle des projets muséaux, instituts et autres organismes culturels censés offrir une visibilité à des récits jusqu’alors exclus de la « Grande » histoire de France : l’histoire de l’esclavage et de ses abolitions, les « cultures noires », l’histoire des harkis, des « pieds-noirs », des colons, sans oublier les projets sur la guerre d’Indochine ou celle d’Algérie… Autant de récits...
Details

Exhibitions, l'invention du sauvage » : comment les zoos humains ont conditionné notre vision de « l'autre »

La Vénus hottentote, cette femme sud-africaine exhibée en Europe, et notamment à Paris, pendant des années, en est le symbole le plus frappant. Africains, Inuits ou personnes souffrant de malformations, pendant près de cinq siècles, des êtres humains ont été montrés sur des estrades, dans des foires et des pseudo-reconstitutions de leur milieu naturel.

Plus de 35.000 « exhibés » ont ainsi été vus par plus d'un milliard de personnes entre 1800 et 1958, principalement en Europe. Quelque 6...
Details

Le culturalisme et ses faux tabous.

C’est un sans-faute. Tous les chercheurs en sciences sociales et humaines suivent avec intérêt le parcours du nouveau globe-trotter des médias, le sociologue Hugues Lagrange. Son livre Le Déni des cultures - une « étude de terrain » sur l’immigration, l’insécurité et l’échec scolaire - fait un tabac, à droite comme à gauche : il aurait enfin levé un « tabou ». Comment comprendre un tel succès ? Par une triple articulation : sa thèse culturaliste (expliquer les comportements des individus par...
Details

Identité nationale et passé colonial : pour un véritable débat.

Un grand débat sur l'identité nationale. Des centaines de milliers de connexions, des rencontres en province dans les préfectures et 40.000 contributions (dont de nombreux « dérapages ») sur le site du ministre Éric Besson… Un succès ? Les critiques virulentes à gauche, les demandes répétées de mettre fin à ce dangereux débat, et les doutes à droite se multiplient depuis quelques jours et donnent, déjà, un sentiment contraire. Des intellectuels, des chercheurs, des écrivains, des journalis...
Details

Expliquer le racisme et éduquer les gens

Le Mondial 2010, en Afrique du Sud, sera-t-il particulier ?

- Oui c’est un vrai moment d’Histoire, la Fifa, en décidant de donner cette Coupe du Monde à l’Afrique, montre que les mentalités changent. Petit à petit les Africains sont respectés, on découvre que cet immense continent a une histoire millénaire, que ses cultures sont riches, que de multiples civilisations se sont succédées. Pour moi, l’Afrique est toujours symbolique car les premières femmes et les premiers hommes, nos ancêt...
Details

Cap sur l’Afrique du Sud

Pour la France, la qualification pour le Mondial en Afrique du Sud est un objectif majeur à plus d’un titre. Après 1998 (champion), 2002 (éliminés au 1er tour) et 2006 (vice-champion), les absences de 1990 et 1994 et les parcours mythiques de 1982 (demi-finaliste) et 1986 (troisième), l’impasse de 2010 serait vécue comme un drame sportif national. Mais il n’y a pas que cela. Avec plus de cinquante joueurs « africains » qui ont porté le maillot national et plus de mille qui...
Details

Toutes les couleurs des bleus

L’équipe de France de foot, qui affronte demain les Féroé, n’a pas attendu 1998 et le black-blanc-beur pour refléter l’apport des étrangers ou des ultramarins à la société.

Que reste-t-il de la France black-blanc-beur ? Si l’équipe qui sera alignée demain contre les Iles Féroé est composée à plus de 80% de joueurs «issus de la diversité «, le souffle de la Coupe du Monde 1998 semble quelque peu retombé. La fin d’une passion, le début d’une banalisation : le dernier appelé en séle...
Details

2009, le melting potes

L’équipe de France (ici contre la Serbie il y a un mois), se compose de nombreux joueurs «issus de la diversité culturelle ». En concurrence avec Mandanda (né à Kinshasa au Congo), le gardien de but Lloris est né à Nice de parents espagnols (catalans). Evra et Sagna, les arrières latéraux sont d’origine sénégalaise. La charnière centrale est antillaise avec Gallas et Abidal. Le milieu défensif L. Diarra est d’origine malienne. Les deux fers de lance de l’attaque, Henry et Anelka sont An...
Details

Design : www.graphipro.com | Développement : equity

Element

Become a Member


Continue