Colonisation & Post-colonialisme

Ce programme a débuté autour de la préoccupation de déconstruire les conceptions héritées de l’histoire coloniale, de se décentrer du regard et du récit que l’Occident porte sur lui-même et les espaces coloniaux. La première étape a d’abord consisté à répertorier puis exploiter les sources iconographiques lors de deux colloques internationaux. L’exposition Images et colonies a été ensuite présentée à l’Hôtel national des Invalides (MHC-BDIC) en octobre 1993 et a accueilli plus de 30 000 visiteurs, puis une double itinérance internationale a été organisée en Europe et en Afrique. Ce programme culturel et scientifique s’est poursuivi par la publication du livre Images d’empires (La Documentation française). L’exposition Miroirs d’Empires, s’est ensuite attachée à réfléchir aux conséquences de la construction d’un imaginaire colonial en France et en Belgique. Ce programme a débouché sur la publication d’importants ouvrages tels La République coloniale (Albin Michel) traduit au Japon (Iwanami Shoten), L’Afrique, un continent, des Nations (Milan, 1997), De l’Indochine à l’Algérie (La Découverte, 2003), La Fracture coloniale (La Découverte, 2005), La Colonisation française (Milan, 2007), Les Guerres de mémoires : la France et son histoire (La Découverte, 2009), Ruptures postcoloniales. Les nouveaux visages de la société française (2010) et Culture coloniale en France de la Révolution française à nos jours (CNRS Autrement, 2008) traduit aux Etats-Unis (Indiana Université Press, 2014).

Immigrations des Suds

La France est liée depuis des siècles à ces voyageurs, travailleurs, artistes, soldats, sportifs et commerçants venus des outre-mers et des quatre coins du monde qui ont construit l’histoire de la nation et de nos identités multiple, mais aussi les histoires spécifiques des grandes régions ou ville de l’Hexagone. Dans le dernier tiers du XIXe siècle, les premières présences des Suds, issues ou non de l’empire colonial, commencent à devenir visibles à travers les ambassades, les expositions coloniales ou universelles, les premiers négociants, voyageurs ou artistes. Nous découvrons un siècle d’histoire, aux mille et une facettes, à travers 8 beaux livres (Paris-Noir, Paris-Asie, Paris-Arabe, Centre-Rhône, Sud-Est, Sud-Ouest, Nord-Est, Grand-Ouest), 16 expositions itinérantes et disponibles en région et le film Paris Couleurs. A travers les milliers d’images et d’archives la France se révèle comme un espace ouvert sur les cultures du monde, mais aussi un espace de luttes, de revendications et de combats propres à chaque génération. Ces « albums de famille », issu du travail collectif de plus de 150 chercheurs, sont aussi un voyage dans la mémoire des régions où s’est écrite une page essentielle de l’Histoire de France, dont l’écriture a été initiée en 1998 (Gallimard) avec l’ouvrage De l’indigène à l’immigré.

Zoos Humains

Depuis 1995, le Groupe de recherche Achac a développé un programme portant sur l’étude des stéréotypes (L’Autre et Nous) et les représentations de l’Autre à travers l’histoire des « Zoos humains ». Ce programme a été mis en œuvre à travers différents colloques internationaux à Marseille (au Palais du Pharo et à l’hôpital de la Timone), à Paris (à l’Institut du monde arabe et au Musée du quai Branly), à l’Institut français de Londres et à l’Université de Lausanne. Cette réflexion s’est également diffusée avec la publication du livre Zoos humains (La Découverte) et par un documentaire, en partenariat avec Arte, en 2002. L’ouvrage a fait l’objet de traductions en italien (2003), en anglais (2008) et enfin en allemand (2012). Dans ce prolongement est paru Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d’invention de l’Autre (La Découverte, 2011) rassemblant plus de 40 contributions des meilleurs spécialistes, et dont l’ouvrage collectif L’invention de la race (2014) est le prolongement récent. Dans le même temps, ce programme s’est développé avec l’exposition Exhibitions. L’invention du sauvagequi s’est tenue au Musée du quai Branly en 2011-2012, ainsi que dans le catalogue d’exposition coédité chez Actes Sud en français et en anglais.

Mémoires Combattantes

Le travail historique destiné à rappeler la présence des combattants, issus des colonies ou non, a été initié dès 1996. À l’heure des grandes commémorations des conflits mondiaux, il semble opportun de rappeler que ces « étrangers » et « coloniaux » ont participé activement à la libération de la France dans ces guerres successives (et cela depuis 1870). Le programme, initié avec l’exposition L’Appel à l’Afrique diffusée en Afrique de l’ouest en 1996-1997, s’attache, par des films et des expositions, s’attache à mieux connaitre l’histoire de ces combattants venus des quatre coins du monde. La série de films Frères d’Armes. Ils se sont battus pour la France depuis plus d’un siècle  retrace 50 récits de certains de ces combattants, avec 50 voix-commentaires de personnalités d’aujourd’hui, rendant lisible ces récits pour le grand public. Trois expositions Ensemble. Présences maghrébines et orientales dans l’Armée française, Présences des Afriques, des Caraïbes et de l’Océan Indien dans l’Armée française et Présences de l’Asie et du Pacifique dans l’Armée française viennent compléter l’histoire de ces combattants venus des quatre coins du monde. Ces récits débutés durant l’année du 100e anniversaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et du 70e anniversaire de la Libération du territoire national (1944-1945) sont une manière de découvrir ou de promouvoir l’histoire de ces hommes et ces femmes.

Diasporas en France

Depuis 2000, le Groupe de recherche Achac s’attache à étudier les prolongements, les différents liens, et rapports entre histoire coloniale et histoire de l’immigration. Ce travail – initié en 2000-2003 avec les ouvrages Le Paris Arabe, Le Paris Asie et Le Paris Noir – a permis de mettre en exergue les présences diasporiques en France des populations d’Afrique, du Maghreb, de la zone Caraïbes, du Moyen-Orient ou de l’Océan Indien. Ce programme se prolonge avec la longue histoire des présences de populations maghrébines, proche-orientales et ottomanes dans l’Hexagone traversant treize siècles d’histoire de France, et celle des présences afro-antillaises depuis trois siècles d’histoire. C’est dans ce cadre qu’ont été développées les deux beaux-livres La France arabo-orientale et La France noire, et les deux expositions L’histoire des présences arabo-orientales en France et L’histoire des Afro-Antillais en France... au cœur de nos diversités ainsi que la série de trois documentaires Noirs de France de Juan Gélas et Pascal Blanchard. Il s’agit à travers ce programme sur les diasporas de redonner du sens à plusieurs siècles d’histoires, de représentations et de présences qui ont contribué à bâtir l’histoire politique, culturelle, militaire, artistique et économique de la France.

Sports et Diversités

Le sport, source d’enjeux symboliques autour de la construction des identités collectives, est un sujet de toute première importance, comme le souligne l'ouvrage Du guerrier à l'athlète (PUF, 2002). Ces thèmes sont au cœur du programme Immigration, football et récit dans le siècle, conduit par le Groupe de recherche Achac autour de trois expositions sur le thème des joueurs « issus de l’immigration et des outremers » en Équipe de France depuis un siècle : Des Noirs dans les Bleus, Les joueurs maghrébins en équipe de France, Ces Bleus venus d’Europe. Parallèlement, un film documentaire accompagne ce programme : Des Noirs en couleur. Il reprend l’épopée des footballeurs afro-antillais sous le maillot bleu (diffusé sur Canal +, France Ô, et édité par Universal en DVD). Cette série d’expositions ainsi que ce documentaire offrent le récit d’un siècle d’histoire du football français et sur ces joueurs « issus de l’immigration ». A travers ce programme (et son développement sous la forme d’une quarantaine de portrait pour France Télévisions sous le titre de Champions de France), nous souhaitons proposer une mise en perspective des flux migratoires qui, en France, ont participé au destin de la société française. Ce programme s’attache aux différentes disciplines sportives autour des présences issues des immigrations.

Artistes de France

Le programme Artistes de France s’inscrit dans une dynamique de valorisation patrimoniale en mettant en lumière l’apport, à l’histoire culturelle française, des artistes venus des quatre coins du monde. Parler des acteurs et chanteurs et de tous les artistes de toutes les disciplines qui fondent la culture française dans toutes ses diversités, c’est faire vivre nos héritages communs et mettre en lumière des symboles de réussite dans le présent. L’exposition Artistes & Diversités en France est conçue comme un véritable voyage au sein de la création artistique et fait la promotion de la richesse du patrimoine français fort de sa diversité. La série de films courts Artistes de France (une quarantaine de portrait pour France Télévisions) met en lumière ces destins incroyables qui ont influencé et enrichi la culture française depuis le début du XXe siècle. L’ensemble de ce programme rend hommage à tous ces musiciens, chanteurs, acteurs, peintres, photographes, danseurs... qui font de la France une nation plurielle.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity

Element

Become a Member


Continue