Expositions

Immigration, outre-mer et équipe de France : les grandes figures

« Moi, je dis que je suis Français et fier de l’être. »

Lucien Cossou, 2007

« Je suis un Français noir, mais je suis un Français. »

Lilian Thuram, 2005

La présence d’immigrés (naturalisés), de descendants d’immigrés ou d’ultramarins dans l’équipe de France se développe à partir des années 1930. De génération en génération, la présence de joueurs étrangers ou d’origine étrangère, ainsi que de joueurs ultramarins ou issus de l’Empire colonial, a été croissante en équipe de France et les grandes équipes de 1958, 1982-1984 et 1998-2000 illustrent parfaitement cette situation, excellents reflets de l’histoire coloniale et de l’histoire de l’immigration de notre pays. En équipe de France féminine, dès 1920, des joueuses de talent issues de l’immigration ou venant d’outre-mer intègrent également la sélection nationale comme Fernanda da Mota Ferreira, d’origine portugaise, l’Allemande Marie-Christine Umdenstock, Hoda Lattaf, d’origine marocaine, ou encore la capitaine de l’équipe lors des mondiaux en 2015, la Martiniquaise Wendie Renard.

Dans un premier temps, la France se tourne surtout vers des pays où le football est institué depuis longtemps. Ainsi se démarquent des Suisses, l’Uruguayen Pedro Duhart, des Polonais, des Belges, des Hongrois… Puis la législation limitant les joueurs étrangers dans les clubs en 1955 entraîne une augmentation des recrutements de Maghrébins, d’Africains et d’Antillais, en tant que membres de la communauté française. L’Histoire montre que les plus grands noms du football français sont tous issus de l’immigration ou des outre-mer : Raymond Kopa (héros de 1958, présent dans la série de films-courts Champions de France), Roger Piantoni, Michel Platini (héros de 1984, présent dans la série Champions de France), Larbi Ben M’Barek (présent dans la série Champions de France), Lilian Thuram (record de sélections, présent dans la série Champions de France), Thierry Henry (meilleur buteur), Marius Trésor (présent dans la série Champions de France)… L’équipe de 1998 marque l’apogée de cette génération de joueurs afro-antillais ou d’origine étrangère, avec toutefois un changement notable : la grande majorité est désormais née en France. Sur 931 joueurs masculins internationaux, 16,4 % sont issus des immigrations européennes, 12,4 % sont afro-antillais ou ultramarins, 4,2 % sont pieds-noirs et 2,9 % sont originaires du Maghreb.

 

1910 Paolo Romano est le premier étranger naturalisé (d’origine suisse) à être sélectionné en équipe de France
1931 Raoul Diagne est le premier Afro-Guyanais sélectionné (il est né français et citoyen)
1936 Ali Benouna est le premier Maghrébin sélectionné (il n’était pas citoyen français)
1940 En dix ans, 25 joueurs d’origine étrangère ont été sélectionnés en Bleus (dont 4 Sud-Américains et 3 Maghrébins)
1952 Raymond Kopaszewski, dit « Kopa », joueur emblématique de l’immigration polonaise, est sélectionné en équipe de France
1960 En dix ans, 16 joueurs d’origine étrangère ont été sélectionnés en Bleus (dont 9 Maghrébins et 4 Polonais)
1971 En vingt ans, 108 joueurs de diverses nationalités africaines ont joué en première division en France
1972 Jean-Pierre Adams est le premier Africain naturalisé à être sélectionné en équipe de France
1976 Michel Platini, joueur emblématique de l’immigration italienne, mais né en France, est sélectionné
1982 L’équipe de France alignée en Coupe du monde est un parfait reflet des immigrations et des outre-mer avec : Amoros, Battiston, Platini, Castaneda, Genghini, Bellone, Lopez, Soler, Couriol, Janvion, Tigana et Larios…
1994 Zinédine Zidane, joueur emblématique de l’immigration algérienne, mais né en France, est sélectionné en équipe de France
1998 L’équipe de France alignée en Coupe du monde est un parfait reflet des immigrations et des outre-mer avec : Djorkaeff, Zidane, Desailly, Trezeguet, Boghossian, Pirès, Thuram, Karembeu, Lama, Vieira et Henry
2001 Laura Georges est la première Afro-Antillaise à entrer en équipe de France féminine
2009 Siga Tandia, d’origine malienne, entre en équipe de France féminine
2015 Première sélection de Paul-Georges Ntep de Madiba, d’origine camerounaise
2016 Antoine Griezmann, d’origine germano-portugaise, est sacré meilleur buteur de l’Euro
2017 Kylian Mbappé, d’origine camerounaise et algérienne, est sélectionné en équipe de France

 


Photos
Design : www.graphipro.com | Développement : equity