Expositions

Le temps des colonies (1882-1913)

À la fin du XIXe siècle, les ports de Bordeaux, de Pauillac, de La Rochelle sont amenés à jouer un rôle essentiel dans cette relation avec les colonies. Bordeaux, forte de son passé de « première ville coloniale de France », veut retrouver cette place perdue. L’avenir du Sud-Ouest sera « outre-mer ou ne sera pas ». Mais, dans ce vaste mouvement d’échanges vers l’empire, Bordeaux sera très vite supplantée par Marseille et d’autres ports atlantiques. Qu’importe, si le port n’a plus son lustre impérial, Bordeaux deviendra, à travers l’organisation de manifestations régulières, la « capitale coloniale de la France », en opposition à Lyon et Marseille.

En 1907, la ville est choisie par la Ligue maritime française de Paris afin d’accueillir une grande exposition maritime et internationale. Un village africain – ou « zoo humain » – et un café maure constituent des attractions prisées par les visiteurs. On prétend que Bordeaux « n’était que la moitié d’une capitale, dont l’autre moitié était là-bas, aux colonies ». Ces liens vont se ressouder à la fin du XIXe siècle, d’autant plus que la devise de « l’esprit colonial » bordelais pourrait se traduire par « coloniser pour commercer ». Le commerce des denrées coloniales et les industries liées à la transformation des produits coloniaux connaissent un essor et un rayonnement dans toute l’Aquitaine.

Les populations d’outre-mer sont maintenant présentes dans la région, au-delà des barrières et des enclos des villages africains et indochinois ou des ambiances orientales de pacotille. Les premiers travailleurs « indigènes » en provenance d’Afrique du Nord arrivent par Bordeaux. Au cours de l’été 1913, deux événements concluent trente années de relations intenses avec l’outre-mer : l’exposition sur l’AEF organisée par l’Institut colonial bordelais et, à Pauillac, la liesse populaire qui accueille les spahis qui repartent dans l’empire après leur défilé à Paris le 14 juillet. Un an plus tard, ce sont à nouveau des soldats de l’Empire qui arrivent sur les quais… La grande Guerre commence.

 


Photos
1

Design : www.graphipro.com | Développement : equity