Expositions

Les oppositions à l’Exposition

Face A : La contre-exposition “La Vérité aux colonies”

 

Le 4 juillet 1931, L’Humanité annonce une contre-exposition organisée par la Ligue contre l’Impérialisme et l’Oppression coloniale. Le 31 octobre 1931, la une du journal L’Humanité est consacrée à cet événement. Un tract « Ne visitez pas l’Exposition Coloniale » fut, à cette occasion, distribué par les Surréalistes. La vérité sur les colonies, titre officiel de l’exposition anticoloniale, est installée dans une grande construction de bois aux vastes baies vitrées à deux étages sur un terrain appartenant à la CGTU Place du Colonel Fabien. Elle comporte trois sections. La première offre une rétrospective de la colonisation. On y montre les crimes des conquêtes coloniales. On y parle des troupes coloniales mortes durant la guerre de 1914. On se sert des témoignages d’Albert Londres et d’André Gide sur le travail forcé…

Dans la seconde salle, entièrement consacrée à l’URSS, les organisateurs opposent « au colonialisme impérialiste l’exemple de la politique des nationalités appliquées par les Soviets ». La visite se termine par une présentation des problèmes culturels soulevés par le colonialisme. Une partie de cette exposition est dédiée à « l’art indigène » qui présente des objets issus de collections privées et notamment de collections de surréalistes comme André Breton ou Paul Eluard. Restée ouverte jusqu’en 1932, la contre-exposition n’eut pas le succès escompté par ses organisateurs et ne reçut que 5 500 visiteurs.

 


Photos
Design : www.graphipro.com | Développement : equity