Expositions

Présentation du parcours mémoire

Face A : L’Exposition Coloniale internationale et des Pays d’Outre-mer

Le « parcours mémoire » Sur les traces de l’exposition coloniale, 75 ans après l’Exposition coloniale de 1931, permet de porter un regard contemporain sur la plus importante exposition organisée dans la capitale au XXe siècle. À travers les « 30 totems historiques » implantés dans le Bois de Vincennes (de la Porte Dorée au zoo de Vincennes, tout au long de la berge sud du lac Daumesnil), la ville de Paris et la Mairie du 12e arrondissement, avec le concours du FASILD et de l’ACHAC, ont souhaité proposer aux visiteurs d’aujourd’hui une redécouverte de cette mémoire à travers plus de trois documents photographiques et leurs textes qui permettent de recontextualiser l’événement.

Une manière de comprendre comment les Français ont alors pu être émerveillés et fascinés par cette « mise en scène coloniale », faite à la fois de « spectacles » et de « propagande ». 1931 correspond à ce que l’on appelle en France « l’apogée coloniale », une époque où beaucoup sont persuadés des « bienfaits » de la colonisation, ignorant la réalité d’outre-mer.


Photos
1

Design : www.graphipro.com | Développement : equity