La journée d'études "Stéréotypes"

Le Groupe de recherche Achac organise, avec le soutien de la DILCRAH et de l’ANCT, une journée d’étude exceptionnelle autour des « Stéréotypes » afin d’en appréhender tous les enjeux. Cette rencontre aura lieu le mardi 13 avril 2021 de 9h30 à 18h via la plateforme de visioconférence Zoom et accueillera une quinzaine d’intervenants, parmi les meilleurs spécialistes de la question. Chaque session de la journée d’étude sera suivie d’un échange avec le public, afin de prolonger ensemble les réflexions.

 

LES STÉRÉOTYPES ONT TOUJOURS EXISTÉ. Ils sont toujours aussi nombreux et se diffusent à plus grande échelle et de manière quasi instantanée dans un monde globalisé, interactif à l’ère des réseaux socio-numériques et de l’intelligence artificielle. Ils traversent les discours politiques, fondent et diffusent le racisme et les discriminations, popularisent les processus d’exclusions, inventent et construisent des représentations (le juif, le sauvage, le rom, le gay...). La « schématisation de l’Autre » se perpétue, assise sur un stock de représentations toujours actualisables. Cependant, les stéréotypes sont aussi des objets mouvants, « flottants », difficile à circonscrire : leur circulation, leurs articulations, renouvellent en permanence leur forme et font évoluer leurs significations. C’est pourquoi l’objectivation des stéréotypes est un terrain en constante évolution : d’où viennent-ils ? Comment et par qui sont-ils produits ? Peut-on identifier des catégories spécifiques ? Quels sont leurs modes de circulation ? Quels sont leurs effets sociaux et culturels ? Il nous semble important de regarder leurs « histoires », leurs cheminements, leurs origines et leurs mutations dans le présent. Cette journée d’étude souhaite ainsi interroger le stéréotype dans sa complexité, mais aussi questionner la manière de les combattre, dans une perspective interdisciplinaire et comparative. Dans ce cadre, interviendront des chercheurs (travaillant sur les médias, l’antiféminisme, l’antisémitisme, l’école, le racisme, le discours savant sur la « race », la haine de l’Autre ...), mais aussi des acteurs associatifs ou institutionnels.

La journée d’étude « STÉRÉOTYPES » est structurée en deux sessions (« Qu’est-ce qu’un stéréotype ? Décrire, déconstruire, combattre » et « Les nouveaux stéréotypes ? Analyser, contextualiser, identifier ») et 4 ateliers de 4 interventions de 15 minutes chacune, suivies d’un débat entre les intervenants et les participants. Les interventions seront filmées et feront l’objet de modules spécifiques et autonomes, à l’issue de la journée d’étude, permettant à chacun de prolonger la réflexion (à retrouver sur la chaîne Youtube du Groupe de recherche Achac).

 

Pour participer : https://us02web.zoom.us/j/85209347111

Télécharger le programme : https://bit.ly/3w52BwS

Événement Facebook : https://fb.me/e/25ghnV5Gr

 

*

SESSION 1

 

QU’EST CE QU’UN STÉRÉOTYPE ?

Décrire, déconstruire, combattre

animée par Pap Ndiaye, historien, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris, directeur général du Palais de la Porte-Dorée et Pascal Blanchard, historien, chercheur-associé au CRHIM (UNIL) et spécialiste de la colonisation

 

9H30 OUVERTURE ET PRÉSENTATION DE LA SESSION 1

 

9H45 PREMIER ATELIER : Le stéréotype comme objet d’étude

 

De la « race » au stéréotype

Gilles Boëtsch, directeur de recherche émérite au CNRS en anthropologie biologique

 

Repenser le stéréotype

Anne Lehmans, professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bordeaux (INSPÉ)

 

• Combattre les stéréotypes

Dominique Sopo, président de SOS Racisme et professeur de sciences économiques

 

• Avatars et rémanences du stéréotype : déjouer les mutations

Sylvie Chalaye, professeure et directrice de recherche à l’Université Sorbonne Nouvelle, anthropologue des représentations coloniales

 

10H45 DÉBAT

 

11H30 SECOND ATELIER : Le stéréotype comme sujet d’analyse

 

Stéréotypes, contre-stéréotypes, néo-stéréotypes, anti-stéréotypes

Éric Macé, professeur de sociologie à l’Université de Bordeaux, directeur du département de recherche CHANGES - sciences sociales des changements contemporains

 

• Les mutations du stéréotype : du péril rouge au péril vert

Yvan Gastaut, historien de l’époque contemporaine, maître de conférences à l’Université Côte d’Azur et membre du laboratoire URMIS, spécialiste des questions migratoires

 

• Lutte antiracisme et stéréotypes

Roland Biache, secrétaire général de la Ligue des Droits de l’Homme

 

• Éducation aux stéréotypes à l’école

Sandrine Lemaire, historienne, enseignante en classes préparatoires (Reims), spécialiste de la colonisation et des questions pédagogiques

 

12H30 DÉBAT

 

**

 

SESSION 2

 

DE NOUVEAUX STÉRÉOTYPES ?

Analyser, contextualiser, identifier

animée par Sandrine Lemaire, historienne, enseignante en classes préparatoires (Reims), spécialiste de la colonisation et Nicolas Bancel, historien, professeur à l’Université de Lausanne, spécialiste de l’histoire coloniale et postcoloniale

 

14H30 OUVERTURE ET PRÉSENTATION DE LA SESSION 2

 

14H45 TROISIÈME ATELIER : Le stéréotype comme matrice idéologique

 

Les nouveaux stéréotypes dans le discours de la droite ultra

Nicolas Lebourg, chercheur au CEPEL (CNRS-Université de Montpellier) et au Project on the transnational history of the far right (George Washington University)

 

Impact des stéréotypes sur la perception de soi

Racky Ka-Sy, docteure en psychologie sociale et consultante

 

Contrôle d’assimilation et fabrication du stéréotype

Piero Galloro, historien et professeur des universités en sociologie

 

Immigration et stéréotypes

Frédéric Callens, chef du service des ressources au Musée national de l’histoire de l’immigration

 

15H45 DÉBAT

 

16H30 QUATRIÈME ATELIER : Le stéréotype comme assignation

 

Cancel culture, stéréotypes et liberté de création : les nouvelles normes ?

Pascal Blanchard, historien, chercheur-associé au CRHIM (UNIL) et spécialiste de la colonisation

 

L’objectivation en sociologie comme assignation sociale

Hervé Glevarec, directeur de recherche au CNRS (IRISSO – Université Dauphine), spécialiste des pratiques culturelles

 

Minorités sexuelles, frontières symboliques et exclusion

Michael Stambolis-Ruhstorfer, sociologue et spécialiste des discriminations chez les minorités sexuelles et co-responsable du Master études sur le genre à l’Université de Bordeaux Montaigne

 

17H15 DÉBAT

 

17H45 CONCLUSION ET PERSPECTIVES