Memoire Combattantes

Bibliographie

Drévéillon Hervé, Fronck Bertrand et Roucaud Michel (dir), Guerres et armées napoléoniennes, nouveaux regards, Nouveau monde éditions, 2013

Depuis quelques années, l’historiographie française des guerres napoléoniennes connaît un véritable renouveau. S’appuyant sur une relecture des sources les plus variées, les spécialistes ici réunis apportent une lumière nouvelle sur les campagnes de la Grande Armée et l’expérience vécue par les hommes

Adam Frantz, Ce que j’ai vu de la Grande Guerre, Éditions La Découverte, 2013

La Grande Guerre fut le premier conflit à être massivement photographié. À côté des clichés officiels et des images de propagande, elle a fait émerger le regard de nombreux photographes amateurs. Parmi eux, celui de Frantz Adam est singulier, comme en témoignent les quelque cent cinquante photos réunies. Adam parcourt l’ensemble du front ouest, participant aux principales opérations tout au long de la guerre, et au-delà : Vosges et Hartmannswillerkopf en 1915, Somme et Verdun en 1916, Chemin des Dames en 1917, libération de la Belgique, entrée en Alsace et occupation de la Rhénanie en 1918.

Garan Frédéric, Défendre l’Empire : Des conflits oubliés à l’oubli des combattants 1945-2010, Éditions Vendémiaire, 2013

Ce livre traite  de « la participation de combattants indigènes aux conflits de recolonisation dans des territoires autres que les leurs », pour les faire sortir de l’oubli. La mémoire de l’histoire des anciens combattants « indigènes » s’arrête généralement avec la victoire sur le nazisme à l’image de ceux qui ont combattu jusqu’au bout pour libérer la France. Cette mémoire, très sélective, est entretenue par les pouvoirs politiques qui « oublient » qu’à la suite de la Seconde Guerre mondiale, ces soldats ont été appelés pour défendre l’Empire dans les conflits de décolonisation…

Ferranti Marie, Corse 1943 Les combattants de la liberté, Éditions Albiana, 2013

Alors que la Corse célèbre, en cette année 2014, le soixante-onzième anniversaire de sa Libération, cet ouvrage interroge le territoire insulaire et restitue les souvenirs des hommes qui ont combattu en ces lieux fatidiques au nom de la liberté et au péril de leur vie.

Guillermond Etienne, Addi Bâ : résistant des Voges, Editions Duboiris, 2013

Addi Bâ était sur le point de fêter ses 27 ans quand les soldats d’Hitler le firent sortir de sa cellule de la prison de la Vierge, à Epinal, pour le conduire au poteau d’exécution. Ainsi s’acheva la longue épopée de ce jeune Peul du Fouta Djalon, engagé volontaire dans l’armée française et chef du premier maquis des Vosges créé au printemps 1943. Un document bouleversant qui retrace le combat héroïque d’Addi Bâ contre l’occupant nazi au service de son pays d’adoption, la France.

Longuet Stéphane, Rouffica Nathalie (dir), Les réseaux de résistance de la France combattante. Dictionnaire historique, Editions Economica, 2013

C’est à partir des dossiers constitués par les chefs de réseau que ce Dictionnaire historique des réseaux de résistance de la France combattante a été établi. Il recense est présente, sous forme des fiches et de cartes, les informations relatives aux 268 réseaux homologués et 309 non homologues. Sont également mentionnés, lorsqu’ils existent, les dossiers individuels de chefs de ces réseaux.

Jean-Yves Le Naour, La Grande Guerre à travers la carte postale ancienne, HC éditions, 17 octobre 2013.

Plus de 200 cartes postales anciennes, dont certaines inédites, donnent à voir la Grande Guerre, où le « moderne » côtoie encore l’archaïque. Les images sont insolites et poignantes : des chariots d’intendance ou d’infirmerie tirés par des boeufs, des messes en plein air au milieu des décombres, des chasseurs alpins sur des skis de bois. Mais plus encore que des champs de bataille ou des ruines, c’est le quotidien des poilus qu’évoquent les cartes postales. Sous la plume érudite de Jean-Yves Le Naour, c’est un véritable reportage en noir et blanc qui se déroule au fil des pages.

Cazals Rémy (dir), 500 témoins de la Grande Guerre, Coédité par EDHISTO et les éditions Midi-pyrénéennes, 2013

80 ans après l’œuvre magistrale de Jean Norton Cru, la question du témoignage de la Grande Guerre a largement évolué. Carnets personnels et correspondances ont été extraits des armoires familiales et publiés, faisant ainsi apparaître le témoignage d’hommes et de – quelques – femmes qui n’étaient pas, pour la plupart, des professionnels de l’écriture.
Les auteurs de ce livre ont eux-mêmes participé à ce phénomène éditorial et leurs analyses, dans le cadres des activités du Collectif de recherche international et de débat sur la guerre 1914-1918 ont permis de composer un dictionnaire présentant 500 témoins, soldats de toute arme et de tout grade, du 2e classe au général, civils hommes et femmes, notamment celles qui ont tenu un journal en pays envahi.

Jean-Yves Le Naour, La Grande Guerre en archives colorisées, Géo-Histoire, 2013

Pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, les éditions GEO publient un livre-événement qui rassemble pour la première fois plus de 500 photographies colorisées avec soin. Ces clichés tissent le fil conducteur d’un récit riche d’anecdotes aussi violentes qu’insolites remarquablement racontées par l’historien Jean-Yves Le Naour. Cette vision panoramique permet de mieux comprendre les grandes étapes d’un conflit qui s’étend des Etats-Unis au Moyen-Orient en passant par l’Afrique.

Jean-Yves Le Naour, 1915 : l’enlisement, Perrin, 2013.

Avec 1915, L’enlisement, second volume de sa série consacrée à la Grande Guerre, Jean-Yves Le Naour continue de retracer au plus près le quotidien des Français durant ces quatre années de malheur. En 1915, la guerre est partout. Tandis que les Allemands étrillent la Russie et écrasent la Serbie, les Alliés enchaînent les échecs. Sourd aux critiques, le général Joffre conduit la guerre comme il l’entend. La crise politique et la lassitude grandissent sur les décombres d’une Union sacrée qui a vécu, comme en témoignent les archives des Renseignements généraux jusqu’ici inexploitées.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity