Expositions

Exhibition et colonisation

Dans le dernier tiers du XIXe siècle, se multiplient dans la région Nord-Pas-de-Calais les expositions coloniales et les exhibitions ethniques de populations issues de l’Empire colonial. Différentes troupes, sous la forme de « villages noirs » ou de spectacles anthropologiques, font étape dans des grandes villes du Nord, comme à Lille en 1889 où l’exposition « Gabon-Congo » rencontre un important succès populaire. En 1897, Valenciennes accueille une troupe africaine. De nouveau, à Lille, en 1902, une troupe d’Africains est exhibée dans le cadre de l’Exposition internationale du Nord. En 1904, Arras reçoit l’Exposition du Nord de la France où deux attractions permanentes recueillent les faveurs du public : un village sénégalais et le pavillon algérien.

Enfin, la présence des colonies à l’Exposition internationale du Nord de la France à Roubaix en 1911 bénéficie d’une médiatisation sans précédent et d’une surface exceptionnelle pour une exposition provinciale. Un million sept cent mille visiteurs se pressent à l’Exposition pour y découvrir le « village sénégalais ». Là, cent-dix hommes, femmes et enfants, originaires de la côte sénégalaise ou de la vallée du Niger, « vivaient » et « travaillaient » devant le public, sous l’œil du « chef de village ». En 1911, le Nord de la France rivalise grâce à cette manifestation avec les villes de Paris (1906 et 1907), Bordeaux (1905), Marseille (1906), Le Havre ou Nancy (1909) dans l’engagement colonial et la passion pour ces mondes ultra-marins.

 


Photos
1

Design : www.graphipro.com | Développement : equity