Chronique

Chronique n°35 : 1949 – 1954, l’embrasement

Pour conclure cette deuxième série de chroniques sur les décolonisations, nous vous proposons aujourd’hui une synthèse des événements de 1949 à 1954 : de l’ébullition du Maghreb aux derniers jours de la guerre d’Indochine, retour sur ces cinq années où la France voit son empire colonial s’embraser.

Chronique n°34 : 1954, prisonniers du Viêt-Minh

Aujourd’hui, découvrez le bilan effroyable de la bataille de Diên Biên Phu. Alors que le Viêt-Minh subit de plus lourdes pertes que l’Union française pendant la bataille, ce dernier parvient à faire plus de onze mille prisonniers issus des forces de l’Union Française, dont plus de trois mille Vietnamiens. Neuf mille de ces prisonniers trouveront la mort dans les camps du Viêt-Minh. C’est la première grande défaite coloniale de l’Empire français.

Chronique n°33 : 1954, Diên Biên Phu

Aujourd’hui, retour sur la bataille de Diên Biên Phu, perdue par la France. Cette étape-clé de la guerre d’Indochine accéléra les négociations engagées à Genève pour le règlement des conflits en Asie.

Chronique n°32 : 1953, les indépendances du Laos et du Cambodge

Aujourd’hui, nous nous penchons sur les processus de proclamations des indépendances de deux territoires d’Asie sous protectorat français : le Laos et le Cambodge.

Chronique n°31 : 1952-1953, la crise en Polynésie

Aujourd’hui, retour sur les années 1952 et 1953 marquées par une forte instabilité politique en Polynésie. Alors que le monde s’engouffre dans la Guerre froide, le RDPT, proche des communistes, est perçu comme une véritable menace par la France.

Chronique n°30 : 1953, les nouvelles élites de l’union française

Aujourd’hui, cette chronique aborde l’émergence, dans la France des années 1950, d’une élite intellectuelle africaine. Grâce à la création du FIDES, qui a permis une augmentation de la scolarisation dans les territoires colonisés, et aux bourses permettant d’envoyer étudier en France de jeunes colonisés, les étudiants issus des colonies se politisent et s’organisent. Contrairement aux vieilles élites qui rêvaient d’une « bourgeoisie noire », les jeunes étudiants aspirent à une révolution panafricaine.

Chronique n°29 : 1953-1954, la déposition du sultan du Maroc

Aujourd’hui, nous plongeons  dans les tensions qui secouèrent le Maroc suite à la déposition du sultan Mohammed Ben Youssef, pour avoir demandé l’émancipation immédiate du Maroc dans son « discours du trône ». L’éviction du sultan va attiser la colère des Marocains contre les autorités françaises et contre le nouveau pouvoir illégitime à leurs yeux.

Chronique n°28 : 1951-1953, le renouveau du nationalisme algérien

Aujourd’hui, cette chronique aborde les tensions qui opposèrent les nationalistes algériens, devenus radicaux depuis 1949, et les Français algériens. Les mascarades électorales de l’époque et l’immobilisme français sur la question algérienne exacerbèrent le mécontentement des Algériens, qui vont se mobiliser en Algérie comme en France. Ces mobilisations seront fortement réprimées par les autorités françaises le 14 juillet 1953 à Paris. Ces événements marquent un tournant sanglant dans le conflit pour l’indépendance de l’Algérie.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity